1. Accueil
  2. Votre commune
  3. Histoire

Cité pour la première fois en 1371 sous la forme de KLEINBACH, le village est repris sous les formes de

  • CLENBACH–CLEMBACH
  • CLEINBACH-GLEHNBACH
  • KLEMBACH  et KLIMBACH .

Climbach, à l’origine, faisait partie de la Seigneurie des Puller de Hohenbourg jusqu’en 1482 puis des Seigneurs de Sickingen jusqu’à la Révolution.
A la fin de la guerre de Trente Ans en 1648, il ne subsistait plus que 8 maisons.

Logo_transparentLe Blason de Climbach

Les armoiries « d’argent au cœur de gueules, transpercé de deux flèches d’azur en sautoir », ont une origine et signification inconnue

UN VILLAGE MONTAGNARD et FORESTIER situé dans un cadre idyllique

CLIMBACH, est mentionné pour la première fois en 1371 sous la forme de Kleinbach, puis repris sous les formes de Clenbach-Clienbach (en 1457) - Cleinbach-Glehnbach (en1547) - Klembach (en 1725) et Klimbach (en 1871).

CLIMBACH, à l'origine, propriété des Püller de Hohenbourg, il partage le destin de cette seigneurie. A leur extension en 1482, leurs biens passent entre les mains des Sickingen, par le mariage de Marguerite de Hohenbourg à Schweickart de Sickingen puis à son fils François, jusqu'à jusqu'à la Révolution. Les armoiries <<d'argent au cœur de gueules, transpercé de deux flèches d'azur en sautoir>> ont une origine et une signification inconnue.

Eglises bulletin

CLIMBACH, village le plus montagnard de la Communauté de Communes du Pays de Wissembourg, altitude moyenne 355 mètres, est situé en amont de la Ligne Maginot dont les Avants Ouest se trouvent sur son ban. Le village et la Ligne Maginot sont situés au cœur du massif du Hochwald et dont l'ouvrage porte le même nom.

CLIMBACH, d'une superficie de 715 hectares, est entourée de toute part par la forêt qui couvre 70% - dont 239 ha de forêt communale - de la surface du ban communal. Il est situé dans la Parc Naturel des Vosges du Nord, entre Lembach et Wissembourg, sur la route de Bitche au Rhin réalisée en 1750.

CLIMBACH, dont les habitants se font surnommer  "Heldelbeereschnitzer ou Heidelbeereschlacker", parce que la cueillette des "Heidelbeeren" ou myrtilles a constitué pendant longtemps une ressource d'appoint pour les Climbachois et contribué à la renommée de notre village.

L'aménagement à des fins militaires, de la route de Wissembourg à Bitche au XVIIIe siècle contribue certes à sortir le village de son isolement, mais c'est au courant du XXe siècle que la situation évolue vraiment et désormais Climbach est surtout un lieu de résidence puisque plus de 70% de la population active va travailler à Wissembourg, à Lembach et en Allemagne. Ajoutons que la situation idyllique du village et l'existence de quelques belles maisons anciennes, datant essentiellement du XVIIIe siècle, favorisent évidemment les activités liées au tourisme et à l'hôtellerie, tant il est vrai que Climbach offre des conditions rêvées pour être lieu de villégiature et de repos.

Le village compte 520 habitants, chiffre qui n'a guère varié depuis la période de la Seconde Guerre mondiale.  Remarquons qu'Alfred Kastler, prix Nobel de physique en 1966, était d'ascendance climbachoise par sa mère Anna née Frey.